Chargement en cours...

Ces nouveaux projets immobiliers qui pensent aux solutions de mobilité douce

Et si demain, on pouvait louer chez soi le mode de transport le plus adapté à son lieu d’habitation ? Vélo, trottinette ou voiture électrique à disposition en bas de chez soi pourraient changer nos habitudes de déplacement. Avec à la clé, de sérieux bénéfices en termes d’économies et d’environnement. Certains promoteurs pionniers commencent à intégrer ces solutions de mobilité douce à leurs programmes immobiliers…

La mobilité douce en ville : moins de voitures pour plus d’économies

« La première question que posent les potentiels acheteurs d’un appartement est celle des transports et des axes de circulation. Non seulement pour être proches de tout, mais aussi pour estimer leur budget transport », explique Cédric Simonin, PDG de Trianon Résidence. D’après l’Insee, en 2018, le transport est en effet le 1er poste de dépenses pour un ménage (18 % du budget en moyenne), devant l’alimentation et le logement. La dépendance à la voiture pèse lourdement sur le pouvoir d’achat. La voiture contribue aussi largement aux émissions de gaz à effet de serre et à la pollution de l’air. Et s’il était grand temps de changer nos habitudes pour nous déplacer ? Quand on sait que 40 % des trajets quotidiens sont inférieurs à 3 km et qu’en ville, la vitesse moyenne d’une voiture est la même que celle du vélo (15 km/h1), le changement vers une mobilité plus douce ne paraît pas impossible !

Changer nos habitudes pour embrasser la mobilité douce

Premier effort indispensable : implanter les nouveaux programmes immobiliers dans des lieux proches des transports, des commerces et des loisirs. Si l’école est à deux pas, pourquoi prendre sa voiture ? Quelques minutes à pied ou en vélo peuvent devenir un moment privilégié pour que nos enfants nous racontent leur journée.

Second progrès à accomplir en termes de construction : prévoir les infrastructures pour accueillir les vélos, les trottinettes, les poussettes, les bornes de recharge électrique qui permettront d’acquérir au quotidien le réflexe des mobilités douces.

Troisième défi : changer les mentalités pour changer les usages, et tendre vers une mobilité plus douce. Proposer une seule place de stationnement par appartement fait déjà évoluer les habitudes. Et il devient plus naturel de prendre les transports en commun si on a un arrêt à moins de 500 mètres de chez soi. C’est d’ailleurs la solution la plus économique, puisqu’on estime le coût réel d’une voiture entre 5 et 10 000 € par an, selon le modèle2 !

vélo ecomobilite

La mobilité douce pour tous : une équation à résoudre

Pour totalement repenser les relations entre habitat et mobilité, il faut réussir la synthèse entre la mobilité facile pour tous en bas de chez soi, la flexibilité pour ceux qui ont encore besoin d’une voiture et des solutions abordables financièrement.

Signe d’un changement sociétal vers l’écomobilité, des bâtisseurs de programmes collectifs pionniers encouragent ces nouveaux réflexes de mobilité douce en développant les modes de déplacements écoresponsables comme le vélo électrique ou l’autopartage. Trianon Résidences mène par exemple des réflexions et des recherches en partenariat avec les spécialistes du secteur : constructeurs automobiles, fabricants de vélos électriques, partenaires institutionnels… Objectif : concevoir des solutions de mobilité douce en ville qui simplifient la vie des résidents et sont adaptées à l’implantation géographique de chaque programme, tout en respectant l’environnement.

vélos buanderie bibliothèque habitats-partage

Des vélos électriques en autopartage

Le programme Hoséa de Trianon Résidences, à Cernay (Haut-Rhin), figure parmi les premiers programmes en France à être équipés de vélos à assistance électrique (VAE) et d’infrastructures dédiées à cette solution de mobilité douce. Dans un contexte urbain, très proche des commerces, les résidents disposent de VAE à se partager selon leurs besoins. Géré par le syndicat des copropriétaires, leur usage est simplifié grâce à l’installation d’une armoire électronique de gestion des clefs dans un local dédié aux VAE. Le bâtisseur, lui, s’est engagé à financer durant 2 ans la maintenance des vélos pour exonérer les copropriétaires d’éventuelles charges liées à l’entretien du dispositif. Pour les usagers, cette solution de mobilité douce revient 10 fois moins chère que la voiture individuelle. Le promoteur a déjà annoncé sa volonté d’élargir ce dispositif et prévoit d’équiper de manière similaire les 4 futures résidences du programme, soit 73 logements livrés en 2020.

Voitures électriques partagées : quand la mobilité douce ne rime pas avec sédentarité

Ici et là, d’autres alternatives voient le jour : solutions privées d’autopartage, déplacement multimodal, stations de vélos partagés… L’idéal étant de penser ces équipements en même temps que les nouveaux programmes immobiliers. Pour Cédric Simonin, « le raisonnement doit être mené en termes de territoire, car chacun cherche à être le plus mobile possible sur tout son territoire. À Saint-Louis (Haut-Rhin), par exemple, à la frontière suisse et allemande, sur un territoire économique et routier très dense, la place de la voiture reste importante. Pour notre programme Eurêka !, nous avons donc fait le choix de proposer des solutions d’autopartage de voitures 100 % électriques pour les résidents et les habitants du quartier. Nous avons travaillé en partenariat avec Renault France pour mettre à disposition 2 Renault Zoé, facturées selon l’utilisation de chacun. »

Nature préservée, bruit réduit, sécurité améliorée, budget et mobilité préservés… cette conception sociétale de l’habitat collectif et de la mobilité douce n’est peut-être pas si utopique !

1-Ademe – chiffres 2018
2-Automobile Club – 2018

voiture électrique zoé Renault eurêka

Nos programmes en cours

Eurêka !

Saint-Louis

à partir de162 800€

Nouveauté
Coup de coeur

Résidence Eurêka ! | Imagination et innovation

Candide

Illkirch-Graffenstaden

à partir de255 200€

Succès commercial
Coup de coeur
3 à 5 pièces

Résidence Candide | Jardin partagé et façade dépolluante

CityZen1

Mulhouse

à partir de110 300€

Nouveauté
A saisir

Résidence CityZen1 | Une position centrale et unique