Chargement en cours...

Comment se protéger des ondes électromagnétiques ?

Les ondes électromagnétiques sont partout dans nos maisons. Micro-ondes, box wifi, consoles de jeu, ampoules basse consommation et même tout simplement radios ! Pour se protéger de cette pollution ambiante, quelques révisions et réflexes s’imposent. Car les effets pervers et les dangers de ces ondes sur la santé sont de mieux en mieux connus. Alors, que pouvons-nous faire pour nous en protéger ?

Pour résumer, les ondes électromagnétiques émettent sur plusieurs fréquences :

  • basse fréquence, qui correspond à un réveil, un rasoir électrique, un sèche-cheveux… ;
  • fréquence intermédiaire, comme pour une lampe à économie d’énergie ou une plaque à induction ;
  • et hyper fréquence, pour les téléphones mobiles et les antennes relais, les technologies sans fil wifi et Bluetooth, les téléphones fixes sans fil, les micro-ondes.

La sensibilité aux ondes touche de plus en plus de personnes

Selon une récente étude de l’ANSES, 5 % des Français se déclarent aujourd’hui « électro hypersensibles » (EHS). Troubles du sommeil, migraines et céphalées, anxiété, douleurs articulaires et musculaires, acouphènes… les symptômes sont variés et plus ou moins invalidants. Pour eux, mais aussi pour tous, une bonne protection à ces ondes est recommandée. L’Organisation Mondiale de la Santé a d’ailleurs classé, dès 2011, les hyperfréquences de la téléphonie mobile dans la catégorie des substances potentiellement cancérigènes.

ondes électromagnétiques electro hypersensibles
ondes électromagnétiques communication-telephone

On le sait moins, mais il faut aussi raccourcir les communications quand la réception est mauvaise ou quand on se déplace (à pied, en train, en voiture) ou lorsque votre téléphone cherche votre correspondant, car les ondes peuvent doubler pour trouver un signal.

Les fabricants, contraints par la loi, communiquent aujourd’hui les débits d’absorption spécifique (DAS) de leurs appareils. Veillez à privilégier ceux qui sont entre 0,2 et 0,3 et à ne pas dépasser 0,5.
Côté téléphone fixe sans fil, trouvez un lieu de passage et non de vie pour installer sa base qui émet des ondes en permanence. Et, dans la chambre de bébé, évitez l’écoute bébé ou alors éloignez-le à plus de 2 mètres du lit. Pour réviser toutes les recommandations, fiez-vous à ces conseils du Centre de Recherche et d’Information Indépendant sur les Rayonnements Electromagnétiques non ionisants (Criirem).

Des ondes électromagnétiques émises par l’électroménager et les bornes wifi

Mêmes types de précaution avec nos box wifi, qu’il convient de placer au minimum à 1,50 mètres de nous et d’éteindre la nuit ou quand on ne s’en sert pas. Si vous êtes éligible, préférez une connexion par le câble ou le très haut débit par fibre optique. De même, coupez le wifi de vos mobiles, de vos ordinateurs portables et de vos consoles de jeu quand il s’avère inutile. Et à la cuisine, pour se protéger des ondes, rien ne sert de rester à côté du four micro-ondes pendant qu’il émet des ondes.

Des LED plutôt que des lampes à économie d’énergie

Pour faire des économies d’électricité, nos anciennes ampoules à incandescence ont été remplacées par des ampoules fluo compactes, dites à « économie d’énergie ». Celles-ci aussi dégagent des ondes qu’il vaut mieux éviter de placer à proximité de soi. Sur une table de nuit ou un bureau, pensez à les remplacer par des ampoules LED.

Évidemment, la conception même du logement peut apporter des solutions pour se protéger des ondes électromagnétiques. La situation du logement a son importance, et mieux vaut être éloigné d’une antenne relais. À plus de 500 mètres, le risque de dépasser le seuil recommandé est très faible, surtout si la durée d’exposition aux ondes n’est pas continue.

Certains matériaux de construction tels que le béton, les briques, la terre… possèdent d’excellentes qualités d’absorption, alors que d’autres matériaux plus légers tels que le bois ou certains isolants thermiques n’absorbent quasiment pas les hyperfréquences.

Enfin, votre mode de chauffage a aussi une incidence : mieux vaut privilégier un fonctionnement par rayonnement (radiateur à eau, plancher chauffant, plafond rayonnant, panneau radian électrique, poêle à bois…) que par convection (convecteur électrique de base, chauffage par accumulation…).

Certains constructeurs ont bien compris la montée de cette préoccupation « comment se protéger des ondes » et commencent à proposer des habitats qui tiennent vraiment compte des questions légitimes de bien-être et de santé.

bâtiments sains

Nos programmes en cours

Eurêka !

Saint-Louis

à partir de222 050€

Travaux en cours
Coup de coeur
2 à 5 pièces

Résidence Eurêka ! | Imagination et innovation

H2O

Kembs

à partir de118 900€

Nouveauté
A découvrir

Résidence H2O | Cadre de vie idéal

La Clé de Sol – Appartements

Holtzheim

à partir de182 400€

Nouveauté
Résidence intimiste

Résidence CLE DE SOL | Un nouvel air arrive à Holtzheim