Chargement en cours...
Contact favoris Menu

Le prêt à taux zéro

Il s’agit d’un prêt aisé et réglementé destiné aux emprunteurs « primo-accédant » qui n’ont pas été propriétaires de leur résidence principale au cours des 2 dernières années.

Le prêt à taux zéro plus (PTZ+)

Le prêt à taux zéro « plus » est un prêt sans intérêt accordé par l’Etat aux personnes souhaitant acquérir leur première résidence principale. Ses conditions ont été modifiées au 1er Janvier 2016.

Ce prêt à taux zéro + fonctionne sous le principe d’une avance gratuite de l’Etat, et ce, sans intérêt et sans frais de dossier additionnel. Il permet de financer au maximum 40% de votre bien immobilier sans intérêt (contre 18% à 26% avant). Il constitue donc un moyen judicieux dans la réduction des mensualités tout en augmentant mécaniquement votre capacité d’emprunt.

Des conditions avantageuses

  • Le PTZ+ dispose d’un avantage supplémentaire non négligeable : celui d’être assimilé par les banques, de par sa nature de prêt conventionné, comme un apport personnel. 
  • Le PTZ+ pourra être octroyé auprès d’établissements bancaires conventionnés par l’Etat. L’emprunteur sera, dans tous les cas, libre de choisir un autre organisme bancaire pour son prêt
Prêt à taux zero

Plafonds de ressources PTZ+ 2016

Prêt à taux zero tableaux

Le PTZ+ n’est applicable que pour l’achat d’un premier bien immobilier en tant que résidence principale de l’acquéreur. A ce titre, les uniques bénéficiaires du prêt à taux zéro plus donc sont tous les primo-accédants qui souhaitent acquérir leur premier logement.

Cependant, certaines conditions de ressources sont à respecter afin d’en bénéficier.

  • Les plafonds de ressources varient selon la localisation géographique du bien immobilier ainsi que la composition du foyer (nombre de personnes occupant le logement).
  • Seuls les contribuables dont le montant des revenus s’inscrit dans les plafonds de ressources pourront en bénéficier

Le montant du prêt à taux zéro + et la durée de remboursement est calculé en fonction de différents paramètres :

  • Le prix d’acquisition du logement,
  • Le revenu fiscal de référence N-2 des accédants,
  • La composition du ménage,
  • La localisation géographique du logement (*).

Un différé de remboursement de 5 ans minimum est appliqué, jusqu’à 15 ans, ce qui permet d’étendre la durée du prêt sur 20 ans minimum.

services

Le droit à l’erreur

Voir toutes les services

services

Prêt à imaginer

Voir toutes les services