A combien s’élèvent la taxe foncière et la taxe d’habitation ?

Pour l'achat d'un logement neuf, vous bénéficiez d'une exonération de la taxe foncière pendant les 2 premières années.

Le montant de la taxe d'habitation dépendra de la superficie de votre appartement et de la commune.

Les frais de notaire ou frais d'acquisition sont composés de la rémunération du notaire, des frais engagés pour la mutation et de droits et de taxes payés au Trésor Public.

Pour l’achat d'un logement neuf, les frais de notaire sont compris entre 2 et 3% tandis que pour une acquisition dans un logement ancien, ils s’élèvent à environ  8%.

Le TEG est le Taux Effectif Global qui fait office de référence dans les établissements de crédit et permet la comparaison entre plusieurs propositions de prêt. Il représente le coût total du crédit car il est composé de : taux d’intérêt du prêt, frais de dossier, primes d’assurance décès-invalidité et les frais de garantie.

Un taux variable capé est un taux qui peut varier à la hausse ou à la baisse sans dépasser un certain niveau défini dans les conditions contractuelles négociées lors du prêt.

Votre capacité d'emprunt respecte généralement la règle des 33% de vos revenus nets annuels.

Cela signifie que vos mensualités ne peuvent dépasser le tiers de vos revenus mensuels nets : salaires fixes, bénéfices si vous êtes indépendant ou loyers si vous louez un logement.

Mais de plus en plus de banques résonnent en « reste à vivre » c’est-à-dire que me reste –t-il pour payer mes factures, vacances, écoles des enfants… après avoir remboursé mon emprunt immobilier ?

Attention, les banques sont très sensibles à tout crédit en cours : crédit à la consommation, crédit automobile, crédit Revolving. Pensez à les solder rapidement !

Il est de bon ton de considérer que plus l’apport personnel est élevé, moins la souscription d’un prêt est risquée et plus le taux est compétitif.

Dans le cas d’une acquisition d’un logement pour habitation, le banquier souhaitera réunir le maximum de garanties et sera rassuré par un apport personnel confortable qui pourra couvrir les frais de notaire et les frais annexes de l’opération immobilière. Cependant, la qualité de votre dossier ne sera pas évaluée uniquement à la lumière de votre apport personnel mais également de votre mode de vie et de consommation. Il vaudra parfois mieux ne pas avoir d’apport personnel que de devoir justifier de multiples recours aux crédits à la consommation.

Dans le cas d’un investissement immobilier locatif, l’absence d’apport permet de garantir un effet de levier maximal par la déduction des intérêts d’emprunt de ses revenus fonciers.

Pour aller plus loin, consultez notre article sur Comment bien financer l’acquisition de son appartement neuf sans apport.

Les durée de remboursement des prêts a tendance à s’allonger et peut aller jusqu’à 30 ans. Si une durée de prêt plus courte vous permet de payer moins d’intérêts, une durée de prêt plus longue vous permettra d’emprunter une somme plus importante et de faire face à des mensualités plus faibles.

La durée idéale de remboursement d’un prêt immobilier dépendra de  votre situation personnelle et de vos objectifs.

Consultez notre article sur Comment bien emprunter dans l’immobilier ?

La souscription de l'assurance décès-invalidité est obligatoire pour obtenir un prêt immobilier. Toutefois, vous n’êtes pas obligés de la prendre auprès de votre organisme de crédit. Vous pouvez comparer les prestataires en restant vigilant sur les garanties couvertes et les exclusions.

Les emprunteurs se focalisent beaucoup plus sur le taux d’emprunt que sur le coût de l’assurance, or le montant de celle-ci peut s’élever jusqu’à 0.5% du montant initial emprunté.

La loi prévoit un délai de réflexion de 10 jours, qui débute le lendemain du jour de la réception de l’offre de prêt. Dans les faits, l’emprunteur peut disposer d’un mois car le prêteur doit maintenir son offre de prêt pendant au minimum 30 jours.

Les fonds empruntés sont débloqués le jour de la signature définitive chez le notaire.

Le prêteur a tout à fait le droit de refuser d’octroyer un prêt si vos garanties sont insuffisantes.

Ce cas est à prévoir au moment de la négociation du contrat de prêt. Si rien n’a été négocié en amont de la souscription du contrat, vous devrez payer des pénalités pour remboursement anticipé, qui ne pourront le cas échéant dépasser 3% du capital restant dû à la date de remboursement.

Pour être sûr de faire le bon choix, n’hésitez pas à vous faire accompagner et à vous renseigner en amont et bétonner votre dossier.

Il vous faudra bien sûr vous concentrer sur les fondamentaux : le taux, la durée et l’assurance.

Mais le plus important est de négocier votre contrat afin qu’il soit le plus souple possible et puisse vous accompagner dans toutes les étapes de votre vie même celles qui ne sont pas prévues (remboursement anticipé, adaptabilité des mensualités etc…)

N’hésitez pas à panacher votre montage de financement avec de l’apport personnel, des prêts conventionnés, et prêt bancaire classique pour optimiser au mieux votre charge financière.

Le PTZ + est le prêt à taux zéro plus. C’est un prêt sans intérêts financé par l’état, destiné aux personnes qui souhaitent devenir propriétaire pour la première fois de leur résidence principale.

Les ménages sont soumis à des conditions de niveaux de ressources et le projet immobilier doit concerner un logement neuf.

En savoir plus sur le PTZ +

En savoir plus sur « Le 0% » de TRIANON